Et la fois où toute chance de devenir végétarienne un jour était anéantie

Je ne sais pas si c’est parce que je suis à la diète que j’ai envie de parler encore de bouffe, ou si c’est la grisaille qui me donne envie de retourner sous le soleil de l’Espagne, mais je vais partager avec  vous mon super week-end de carnivore à Salamanca. Enfin, mon samedi de carnivore, car je dois avouer que le dimanche, j’ai quand même eu besoin de prendre un break de protéines…

Quand je voyage, j’essaie de jeter un coup d’œil sur Internet pour dénicher des restos sympas, ou au moins éviter des attrapes-touristes. Ce n’est pas toujours concluant, mais parfois, c’est aussi le jack pot ! Je peux être un peu difficile sur la bouffe, je ne mange pas de poisson ni de fruits de mer, ce qui peut me limiter. Mais pour de la bonne viande, je suis là ! Et Salamanca avait de quoi me contenter (et me faire grossir !).

Midi : CUZCO Bodega

J’avais lu qu’ils avaient de bon tapas, et ça me semblait l’idéal pour luncher! En voyant les prix sur la carte, j’ai pris peur car je pensais que pour 3.80, j’aurais un petit bout de viande sur un bout de pain (comme j’avais déjà mangé à San Sebastian). Je me lance quand même, je prends deux ou trois trucs avec un petit verre de vin… et je me retrouve avec des morceaux de viande plutôt normale! Mais c’était si bon, si tendre, que je voulais en commander encore et encore! Mais bon, j’ai essayé d’être raisonnable, enfin juste assez pour éviter l’explosion sur les trottoirs de Salamanca! Voici donc un petit aperçu des tapas dégustés:

088-cuzco-bodega

Burrito de canard confit

089-cuzco-bodega

‘Solomillo Iberico’ avec fromage de chèvre

086-cuzco-bodega

Filet de porc à la sauce aux champignons

085-cuzco-bodega

‘Pluma Iberica’ au Pedro Ximenez

090-cuzco-bodega

J’ai un peu honte, mais j’ai pris un déssert!

On aurait pu croire que je n’aurais jamais plus eu besoin de manger après ce repas, mais il faut croire que j’ai un appétit (ou une gourmandise?) sans limite, et en plus, on mange tard le soir en Espagne alors j’avais eu le temps de bien digérer en découvrant la ville, et faire de la place pour une nouvelle expérience culinaire en soirée!

Soir: Bordadores 12

Je me disais que j’avais eu trop de chance le midi, que le soir ne pourrait pas être aussi bien… mais je faisais erreur! Je me suis régalée à nouveau: entrée, plat et… non pas de dessert, je n’en pouvais plus! Mais du bon vin, quand même! Voici donc de quoi ça avait l’air:

161-bordadores-12

Un délicieux risotto aux asperges en entrée

162-bordadores-12

Une savoureuse pièce de boeuf qui n’aurait jamais dû finir

Après ça, je me suis roulée jusqu’à l’hôtel, le ventre plein et les papilles régalées. Et la conviction que même si je le voulais par principe, jamais je ne pourrais me passer de manger de la viande…

Dudy (la carnivore)

unnamedPour toutes mes photos de Salamanca qui ne sont pas que de la bouffe, c’est ici!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s