Et la fois où la magie de Hogwarts était réelle

Une des plus grandes déceptions de ma vie est sans doute de ne pas avoir reçu de lettre pour mon admission à Hogwarts* le jour de mes 11 ans. En effet, même si je dois avouer avoir été un peu réticente à lire le premier Harry Potter au moment de sa sortie, j’ai dû me rendre à l’évidence assez rapidement après quelques pages: j’étais fan, pauvre petite moldue que je suis. Encore aujourd’hui, je suis toujours aussi fascinée par l’univers créé par J.K. Rowling et je l’assume entièrement; en effet, je suis allée célébrer mes 35 ans au Studio Harry Potter de Londres en décembre dernier! Quelle meilleure façon que de célébrer son anniversaire tout en refusant de vieillir?

Dès le matin, avant même de prendre le bus pour le studio, on fait un petit détour par King’s Cross question de prendre la photo officielle à la plate-forme 9 ¾ (et commencer à dépenser des sous!). Bon, j’y étais passée en 2007 et le chariot était posé là et les gens se prenaient en photo eux-mêmes et gratuitement. Aujourd’hui, business oblige, il y a généralement la queue et c’est payant, mais au moins ça donne une photo de qualité et on a même les services d’un « assistant à l’écharpe » pour lui donner un air de mouvement avant le déclic de l’appareil!

2007 vs 2018

On retourne donc prendre le bus qui nous mènera au studio: ce n’est malheureusement pas (ou heureusement pour notre sécurité?) le Knight Bus qui nous y amène, mais on peut déjà y sentir l’excitation grandir parmi les passagers qui ont aussi hâte que nous d’y arriver. Perso, j’arrive à peine à me contenir.

Une fois au studio, on commence par traverser un long couloir aux murs décorés dans le style de la carte du maraudeur, parsemés de citations de nos personnages préférés, et on a déjà envie de prendre plein de photos, mais on se dit qu’on le fera sur le chemin du retour car on a trop hâte de voir le studio-même!

J’en profite pour proclamer mon amour à Fred

Après un brin d’attente où on a déjà droit à quelques décors (tel que le fameux placard sous l’escalier), on nous fait une présentation vidéo avant de nous mener enfin aux portes du Great Hall. C’est le moment que j’attendais – c’est mon anniversaire et ça me donne droit d’ouvrir la porte et ça fait des jours que je m’en vante! Bon, clairement ce n’était pas que mon anniversaire ce jour-là, alors on a été quelques uns à pousser la porte en même temps… Mais j’ai quand même été de ceux qui ont pu voir la salle en premier, et sans personne d’autre à l’intérieur. J’avoue que je frétillais d’impatience et que j’ai eu le souffle coupé tellement j’étais émerveillée. Je dois même avouer que tandis que je prenais mes première photos à l’intérieur, je tremblais un petit peu et ma fameuse petit larme au coin de l’oeil qui vient si souvent me rejoindre en voyage quand je suis émue est revenue me rendre visite…

Devinez qui je suis dans le lot?

Je me suis resaisie, mais mon émerveillement est resté, lui. Tout était tellement beau, bien fait et réel!

Venait ensuite l’exposition des costumes, des éléments de décors (dont le bureau de Dumbledore), des accessoires… J’étais une vraie gamine à bondir d’un point à l’autre en m’exclamant « Oh, le golden snitch ici!… Oh, la coupe de feu là! ». Je me serais énervée moi-même. Heureusement, ma pote était aussi fan que moi!

C’est aussi dans cette partie des studios qu’on peut faire des photos et videos sur fond vert. La vidéo était so so, même si fun à filmer et regarder une fois, mais pas au point de l’acheter. Les photos, surtout en mode Azkaban, étaient beaucoup plus intéressantes!

Semblerait que le Ministère de la Magie me cherche encore…

Pas pu résister d’acheter cette photo-là!Les décors sont toujours aussi impressionnants: j’ai été particulièrement surprise de voir la scène où tous les Death Eathers sont attablés et torturent une prof. Un peu dark par rapport aux autres scènes du studio, mais bien percutant!

On entre ensuite dans la Forbidden Forest… où on la chance d’aller saluer poliment Buckbeak – il aurait été vrai que je ne l’aurais pas approché avec moins de respect! En même temps, on est entourés de fans de Harry Potter, aussi bien vivre sa nerdité  à 100%, non?

On retrouve enfin le Hogwarts Express (et plein de plate-formes 9 ¾ pour des photos gratuites…), où on peut visiter quelques wagons et la pire scène de la série (quand les jeunes sont devenus vieux, argh…).

Ensuite, c’est l’ère de restauration et le moment de goûter la butterbeer. On se contente d’un seul verre, car c’est assez sucré (et pas donné, comme le reste). Ça nous permet quand même de faire un petit shooting photo devant le sapin de Noël avec nos belles moustaches de mousse au goût de caramel!

La partie suivante est extérieure, et il neige! On y trouve entre autres le Knight Bus, la maison des Dursleys, le joli ponton de bois qu’on voit souvent à Hogwarts, et la maison des Potter.

A l’intérieur de la maison des Dursleys

La partie suivante est plutôt axée sur les effets spéciaux et les créatures, et c’est tout aussi intéressant de voir le comment de la magie!

Et puis, sans crier gare, on se retrouve en plein Diagon Alley et c’est une fois de plus comme une grande claque (mais qu’on est heureux de prendre). Si seulement on pouvait entrer dans les boutiques!

On se retrouve ensuite dans la partie que les artistes du dimanche comme moi apprécieront beaucoup: dessins, croquis et maquettes variés, juste avant de tomber sur LA maquette, une réplique miniature (mais à la fois énorme) de Hogwarts qui permet de l’admirer sous tous ses angles.

Puis voilà, ça sent la fin (nooooooon!) et on ne veut pas que ça s’arrête, mais voilà, on passe par la boutique souvenir (si t’as envie d’une chocogrenouille à 9£…), puis on repasse par le couloir « maraudeur » pour faire notre shooting photo et prolonger le plaisir.

Je me devais de faire hommage aux Maraudeurs et aux jumeaux Weasley!

Avant de quitter, on nous fait cadeau d’une mini-expo de costumes des deux films de la série Fantastic Beasts, ce qui est plutôt sympa comme touche finale!

C’est donc l’heure de reprendre le bus pour Londres, de se reposer un peu de cette journée si intense mais tellement magique! Certains diront que le prix du billet avec transport est un peu élevé, mais quand t’es fan, chacun de tes pounds dépensés t’aura apporté tout plein de bonheur. Je le repaierai encore si j’ai la chance d’y retourner un jour!

Car voilà, aller à Hogwarts, ne serait-que pour une journée, ça ne s’oublie pas. C’est comme si t’avais gravé chaque moment de ta visite dans ta tête avec la plume spéciale d’Umbridge. Et maintenant je pourrai enfin dire que j’y étais, moi, petite moldue qui en rêvait depuis si longtemps. Mischief managed!

Dudy la Slytherin

unnamedPour toutes les photos du Studio Harry Potter, c’est ici!

*Désolée pour tous les termes Harry Potter en anglais, mais je suis rapidement passée aux V.O. pour les romans et les films, et certaines traductions me fatiguent trop pour les utiliser!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s