Et la fois où la magie de Hogwarts était réelle

Une des plus grandes déceptions de ma vie est sans doute de ne pas avoir reçu de lettre pour mon admission à Hogwarts* le jour de mes 11 ans. En effet, même si je dois avouer avoir été un peu réticente à lire le premier Harry Potter au moment de sa sortie, j’ai dû me rendre à l’évidence assez rapidement après quelques pages: j’étais fan, pauvre petite moldue que je suis. Encore aujourd’hui, je suis toujours aussi fascinée par l’univers créé par J.K. Rowling et je l’assume entièrement; en effet, je suis allée célébrer mes 35 ans au Studio Harry Potter de Londres en décembre dernier! Quelle meilleure façon que de célébrer son anniversaire tout en refusant de vieillir?

Dès le matin, avant même de prendre le bus pour le studio, on fait un petit détour par King’s Cross question de prendre la photo officielle à la plate-forme 9 ¾ (et commencer à dépenser des sous!). Bon, j’y étais passée en 2007 et le chariot était posé là et les gens se prenaient en photo eux-mêmes et gratuitement. Aujourd’hui, business oblige, il y a généralement la queue et c’est payant, mais au moins ça donne une photo de qualité et on a même les services d’un « assistant à l’écharpe » pour lui donner un air de mouvement avant le déclic de l’appareil!

2007 vs 2018

On retourne donc prendre le bus qui nous mènera au studio: ce n’est malheureusement pas (ou heureusement pour notre sécurité?) le Knight Bus qui nous y amène, mais on peut déjà y sentir l’excitation grandir parmi les passagers qui ont aussi hâte que nous d’y arriver. Perso, j’arrive à peine à me contenir.

Une fois au studio, on commence par traverser un long couloir aux murs décorés dans le style de la carte du maraudeur, parsemés de citations de nos personnages préférés, et on a déjà envie de prendre plein de photos, mais on se dit qu’on le fera sur le chemin du retour car on a trop hâte de voir le studio-même!

J’en profite pour proclamer mon amour à Fred

Après un brin d’attente où on a déjà droit à quelques décors (tel que le fameux placard sous l’escalier), on nous fait une présentation vidéo avant de nous mener enfin aux portes du Great Hall. C’est le moment que j’attendais – c’est mon anniversaire et ça me donne droit d’ouvrir la porte et ça fait des jours que je m’en vante! Bon, clairement ce n’était pas que mon anniversaire ce jour-là, alors on a été quelques uns à pousser la porte en même temps… Mais j’ai quand même été de ceux qui ont pu voir la salle en premier, et sans personne d’autre à l’intérieur. J’avoue que je frétillais d’impatience et que j’ai eu le souffle coupé tellement j’étais émerveillée. Je dois même avouer que tandis que je prenais mes première photos à l’intérieur, je tremblais un petit peu et ma fameuse petit larme au coin de l’oeil qui vient si souvent me rejoindre en voyage quand je suis émue est revenue me rendre visite…

Devinez qui je suis dans le lot?

Je me suis resaisie, mais mon émerveillement est resté, lui. Tout était tellement beau, bien fait et réel!

Venait ensuite l’exposition des costumes, des éléments de décors (dont le bureau de Dumbledore), des accessoires… J’étais une vraie gamine à bondir d’un point à l’autre en m’exclamant « Oh, le golden snitch ici!… Oh, la coupe de feu là! ». Je me serais énervée moi-même. Heureusement, ma pote était aussi fan que moi!

C’est aussi dans cette partie des studios qu’on peut faire des photos et videos sur fond vert. La vidéo était so so, même si fun à filmer et regarder une fois, mais pas au point de l’acheter. Les photos, surtout en mode Azkaban, étaient beaucoup plus intéressantes!

Semblerait que le Ministère de la Magie me cherche encore…

Pas pu résister d’acheter cette photo-là!Les décors sont toujours aussi impressionnants: j’ai été particulièrement surprise de voir la scène où tous les Death Eathers sont attablés et torturent une prof. Un peu dark par rapport aux autres scènes du studio, mais bien percutant!

On entre ensuite dans la Forbidden Forest… où on la chance d’aller saluer poliment Buckbeak – il aurait été vrai que je ne l’aurais pas approché avec moins de respect! En même temps, on est entourés de fans de Harry Potter, aussi bien vivre sa nerdité  à 100%, non?

On retrouve enfin le Hogwarts Express (et plein de plate-formes 9 ¾ pour des photos gratuites…), où on peut visiter quelques wagons et la pire scène de la série (quand les jeunes sont devenus vieux, argh…).

Ensuite, c’est l’ère de restauration et le moment de goûter la butterbeer. On se contente d’un seul verre, car c’est assez sucré (et pas donné, comme le reste). Ça nous permet quand même de faire un petit shooting photo devant le sapin de Noël avec nos belles moustaches de mousse au goût de caramel!

La partie suivante est extérieure, et il neige! On y trouve entre autres le Knight Bus, la maison des Dursleys, le joli ponton de bois qu’on voit souvent à Hogwarts, et la maison des Potter.

A l’intérieur de la maison des Dursleys

La partie suivante est plutôt axée sur les effets spéciaux et les créatures, et c’est tout aussi intéressant de voir le comment de la magie!

Et puis, sans crier gare, on se retrouve en plein Diagon Alley et c’est une fois de plus comme une grande claque (mais qu’on est heureux de prendre). Si seulement on pouvait entrer dans les boutiques!

On se retrouve ensuite dans la partie que les artistes du dimanche comme moi apprécieront beaucoup: dessins, croquis et maquettes variés, juste avant de tomber sur LA maquette, une réplique miniature (mais à la fois énorme) de Hogwarts qui permet de l’admirer sous tous ses angles.

Puis voilà, ça sent la fin (nooooooon!) et on ne veut pas que ça s’arrête, mais voilà, on passe par la boutique souvenir (si t’as envie d’une chocogrenouille à 9£…), puis on repasse par le couloir « maraudeur » pour faire notre shooting photo et prolonger le plaisir.

Je me devais de faire hommage aux Maraudeurs et aux jumeaux Weasley!

Avant de quitter, on nous fait cadeau d’une mini-expo de costumes des deux films de la série Fantastic Beasts, ce qui est plutôt sympa comme touche finale!

C’est donc l’heure de reprendre le bus pour Londres, de se reposer un peu de cette journée si intense mais tellement magique! Certains diront que le prix du billet avec transport est un peu élevé, mais quand t’es fan, chacun de tes pounds dépensés t’aura apporté tout plein de bonheur. Je le repaierai encore si j’ai la chance d’y retourner un jour!

Car voilà, aller à Hogwarts, ne serait-que pour une journée, ça ne s’oublie pas. C’est comme si t’avais gravé chaque moment de ta visite dans ta tête avec la plume spéciale d’Umbridge. Et maintenant je pourrai enfin dire que j’y étais, moi, petite moldue qui en rêvait depuis si longtemps. Mischief managed!

Dudy la Slytherin

unnamedPour toutes les photos du Studio Harry Potter, c’est ici!

*Désolée pour tous les termes Harry Potter en anglais, mais je suis rapidement passée aux V.O. pour les romans et les films, et certaines traductions me fatiguent trop pour les utiliser!

Et la fois où I wished upon a star

Désolée la loi 101, mais cette chanson ne se traduit juste pas bien, alors mon titre sera à moitié en anglais. De toute façon, je vous invite aujourd’hui aux States pour vous raconter la fois où j’ai pu réaliser mon rêve d’aller à Walt Disney World en Floride. J’avais 23 ans, et j’avoue avoir trippé comme la gamine qui sommeille toujours en moi et qui connait toutes les chansons de Disney se devait de le faire. Les Américains ont pas tout compris quand tu penses que Trump pourrait devenir président, mais il faut dire que quand il s’agit de faire les choses en grand, ils l’ont l’affaire !

Déjà, en arrivant à l’aéroport d’Orlando, tu as un accueil spécial pour les visiteurs de Disney. Tu leur donne ta valise pour qu’ils te l’amènent plus tard à l’hôtel, tu gardes juste ton carry-on pour pouvoir partir à l’aventure plus rapidement, et puis t’embarque dans la navette qui t’amène à ton hôtel tout en visionnant un bout de film Disney, question de se mettre dans l’ambiance. On avait l’hôtel économique du site, le Pop Century Resort, et déjà ça me faisait marrer de voir des Big Wheel et des Rubik Cube géants en déco !

Rubik's Cube géants de l'hôtel

Rubik’s Cube géants de l’hôtel

Le 1er jour, c’est obligé, fallait commencer par Magic Kingdom ! Je pense que ça ne faisait pas deux minutes que j’étais dans le parc que je faisais déjà des pirouettes et je gambadais gaiement. TOUT est dans l’esprit Disney ! La musique de fond, les buissons taillés en forme de têtes de Mickey, l’animation de rue… Fan ou pas de Disney, t’as pas vraiment le choix de te laisser aller un peu, et retomber en enfance !

J'y étais enfin!

J’y étais enfin!

Mon coup de cœur niveau attractions de Magic Kingdom : PhillarMagic, un film 4D (avec odeurs !) et les chansons les plus connues du Roi Lion, d’Aladdin, de la Belle et la Bête, etc. Le soir, la parade SpectroMagic était aussi impressionnante, mais pas autant que le feu d’artifice qui allait suivre… vous me voyez venir ? Mais oui, j’ai versé une petite larme. Voire deux. La chanson était juste parfaite, et c’était franchement le plus beau feu d’artifice de ma vie. C’était le spectacle Wishes! et c’était grandiose ! Quand on quittait le parc à la fermeture, y’avait Mickey qui nous saluait du haut des grandes portes, c’était tellement parfait !

Le 2e jour, on faisait le tour du monde à Epcot Center. Je pense que c’est le parc le moins populaire, peut-être parce qu’il se veut un peu plus culturel. Mais juste pour voir leur version du Château Frontenac pour représenter le Québec, il faut y aller ! Plus sérieusement, mon coup de cœur dans ce parc était l’attraction Soarin’. T’es assis dans les airs dans un espèce de télésiège, devant un écran géant avec des paysages d’un peu partout dans le monde, avec une petite brise, t’arrive même à sentir l’air salin et t’as envie d’agiter les jambes comme si tu courrais dans les paysages devant toi ! Pas spécialement Disney, mais j’avais adoré ! C’est aussi dans ce parc-là qu’on peut trouver le Génie, un de mes personnages préférés, alors il gagne en points!

<3 Genie

Le 3e jour, c’était au tour des Studios MGM. Plus axé sur le cinéma, on a pu y voir une représentation de la Belle et la Bête à mon plus grand bonheur, puisque c’est un de mes préférés (je voulais d’ailleurs aller à Disney pour voler la robe jaune de Belle…). On avait aussi découvert le monde de Narnia comme le film allait bientôt sortir à cette période, et assisté à un spectacle de cascades d’Indiana Jones. On a aussi participé à l’enregistrement de Who Wants To Be A Millionaire, car il y a une attraction qui est habituellement là juste pour le fun, mais ce jour-là ,c’était une vraie game enregistrée et tout. Je n’ai pas été choisie par contre, donc je ne suis pas devenue riche à Disney… Le soir, le spectacle Fantasmic! était aussi très beau et original, avec des images projetées sur des jets d’eau, je n’avais jamais vu un truc du genre !

Je lui ai pas volé sa robe au final...

Je lui ai pas volé sa robe au final…

Le 4e jour, on découvrait Animal Kingdom. Ce parc est vraiment très beau (et très vert). On peut y faire un jeep safari et y voir plein d’animaux, voir Pocahontas lancer des feuilles dans les airs, voir une musicale rock de Tarzan ou mieux encore, rencontrer Stitch, mon plus préféré de tous ! Seul regret, la montagne russe de l’Éverest était en construction…

Pocahontas qui apprend à écouter son coeur

Pocahontas qui apprend à écouter son coeur

Le 5e jour, j’avais tellement marché que je me suis tapée une bursite au genou et j’ai donc passé la matinée chez le docteur, à mon plus grand désespoir et en pleurant parce que je pensais ne plus pouvoir marcher et profiter du reste de ma semaine à Disney ! Heureusement, les anti-douleurs américains ont eux aussi été magiques et j’ai pu continuer à profiter – ou planer ?

Ce qui est bien en passant une semaine complète sur le complexe, c’est que tu peux passer une journée par parc, et ensuite retourner dans les parcs déjà visités pour voir une parade ratée la première fois, refaire les attractions qu’on a le plus aimé, prendre des photos avec des personnages un peu trop sollicité auparavant, etc. Ce n’était pas ma priorité et il ne faisait pas si chaud, mais il y a aussi 2 parc aquatiques!

Parade avec Mulan

Parade avec Mulan

Le dernier jour, on s’est offert un petit spécial avec le déjeuner avec les personnages au Polynesian Resort. Ça tombait bien, il était abordable et c’était avec Stitch ! Quoi de mieux qu’un brunch avec des gauffres en forme de Mickey et Stitch qui vient te faire un gros câlin et tout le monde qui danse sur les chansons de Disney ?

Petit déj’ de rêve!

Je pourrais écrire longtemps encore tellement j’ai passé une belle semaine. En plus, j’étais avec ma mère et je peux partager tous ces souvenirs avec elle 10 ans plus tard. Et elle, elle peut encore m’en vouloir de lui avoir fait faire la Tower of Terror ! Mais j’ai entendu dire qu’ils ont construit le château de la Belle et la Bête, alors je pense que je n’aurai pas le choix d’y retourner encore, m’assurer que la magie est encore là et que les rêves peuvent devenir réalité à tout âge !…

Dudy (la princesse méconnue de Disney)

Plein de princesses!

Plein de princesses!