Et la fois où j’ai volé dans les nuages

En décembre dernier, je suis partie au Costa Rica pour 3 semaines. C’était la première fois que je partais aussi longtemps toute seule, et c’est sans doute le voyage pendant lequel j’ai essayé le plus de nouvelles choses. Entre autres, les zip-lines !

*Texte à l’origine publié pour Les Rockalouves le 03-03-2015*

Bon, le concept des tyroliennes n’est pas inconnu au Québec, mais je n’en avais jamais fait et après quelques recherches, j’ai pu constater que la plus longue faisait 300 mètres de long et qu’on touche presque au sol tellement ce n’est pas haut, donc rien à voir avec ce que j’ai testé !

De tout mon voyage, il y avait UNE journée que je redoutais, et c’était celle où j’avais booké un tour au Selvatura Park dans la région de Monteverde. Comme je le disais dans mon dernier article, j’essaie toujours de me donner des petits défis en voyage, et pour moi qui ai le vertige et peur du vide, c’en était tout un ! Surtout que j’avais eu la bonne idée de regarder des vidéos de tyrolienne au Costa Rica sur YouTube avant le départ, alors je n’étais pas du tout rassurée ! Surtout par le saut qui fait partie du parcours appelé la « Tarzan Swing »…

Je suis donc bien stressée en ce 2 décembre au matin, j’avertis mon entourage que si je ne donne plus de nouvelles après cette journée-là, c’est que je n’aurai pas survécu. J’arrive sur le site, où le staff commence à mettre les harnais à notre petit groupe (et attacher les GoPro à nos casques, ils ont l’habitude !). Je fais connaissance de deux français pendant ce temps qui se moquent bien de moi et mon stress, alors que je les supplie de m’attendre et de ne pas me laisser seule !

Après des explications de la part de nos guides qui me paraissaient bien nébuleuses dans mon état, ce fût rapidement mon tour d’être accrochée au premier câble (que je refusais bien de lâcher). Une fois rassurée du fait que j’y étais bien attachée et que je n’allais pas me retrouver la tête en bas ou simplement tomber, je me suis finalement relâchée tout en relâchant le câble.

Et c’était GÉNIAL !

Arrivée à la seconde plate-forme, j’avais les jambes en coton vu le stress que j’avais accumulé, mais j’avais déjà hâte de passer au câble suivant. En effet, la vue est simplement magnifique pendant les déplacements : nous sommes au niveau ou au-dessus des arbres (qui ne sont pas petits soit-dit en passant dans la forêt de nuages!) et vu l’altitude, il y a presque toujours de la brume qui nous donne l’impression de voler dans les nuages. C’est difficile de décrire la sensation de liberté éprouvée à ce moment-là ! Pour notre plus grand plaisir, le parcours était fait de 15 câbles allant de 70 mètres à 1 kilomètre de longueur.

Photo de Selvatura Park

Photo de Selvatura Park

Alors que j’avais repris ma confiance et que je trippais à fond, nous sommes arrivés à l’infâme Tarzan Swing. En gros c’est la possibilité de se jeter en bas d’une plate-forme située à 12 mètres du sol pour se balancer à un câble comme s’il s’agissait d’une liane. Moi qui n’avais jamais voulu plonger du 5 mètres à la piscine de l’école… Je fais bien attention de ne pas regarder ceux qui passent avant moi, mais je n’ai pas d’autres choix que de les entendre crier ! Et quand vient mon tour et que je prends le câble en main (ce qui me semble complètement inutile, à quoi bon se tenir à une corde lousse ???), je supplie le guide de ne pas ouvrir la barrière tout de suite mais trop rapidement je me retrouve à faire un pas dans le vide et… voilà que je crie comme une gamine, tout d’abord de peur et ensuite d’exaltation totale! C’était maintenant mon tour de rire de ceux qui n’étaient pas encore passés !

En grande finale, j’avais pris l’option de faire le plus long câble en mode Superman (couchée sur le ventre, retenue par le dos). Je pense que ça a été un des plus beaux moments de mon voyage ! C’était déjà impressionnant de voir ceux qui partaient avant moi disparaître dans les nuages, car à cet endroit-là on était vraiment haut au-dessus des arbres. Bon ok, j’étais un peu déçue de ne pas pouvoir tendre les bras comme Superman à cause du vent qui nous ralentissait (pas envie de rester coincée en plein milieu non plus !), mais n’empêche que la vision était juste MA-GNI-FI-QUE. Et je trouve le terme faible, je n’en trouve juste pas d’autres pour décrire ce que j’ai éprouvé. Même la pluie ne m’empêchait pas d’être totalement émerveillée… Imaginez : plusieurs mètres au-dessus de la cime des arbres, dans les nuages, à voler… je ne peux pas y repenser aujourd’hui encore sans m’empêcher de sourire comme une idiote.

J’ai tellement aimé l’expérience que j’en ai refait 2 fois pendant mon séjour. Dans les nuages sous la pluie, et au sec sous le soleil. Peu importe, ça restait toujours aussi trippant. Je le recommande vraiment à tous, c’est possible de le faire avec des bébés (accrochés à un adulte bien sûr !) ou avec des personnes âgées, donc c’est vraiment pour tout le monde, même ceux qui s’en croient incapables à cause du vertige!

Si j’ai la chance d’y retourner, la prochaine fois je ferai la Tarzan Swing du parc 100% Aventura qui fait 40 mètres de haut !…

Dudy (dans les nuages)

unnamedPour plus de photos de mon voyage au Costa Rica, c’est ici!

NB: Suite à des problèmes avec ma GoPro, j’ai perdu plusieurs vidéos, dont la Superman, mais je vous en présente quelques unes qui ont fonctionné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s